SYNDROME DOULOUREUX
SOUS-ACROMIAL
DE L'ÉPAULE }

PATHOLOGIE

Le terme « syndrome douloureux sous-acromial de l’épaule » est souvent utilisé comme synonyme de « tendinopathie de la coiffe des rotateurs » et de « tendinite de la coiffe des rotateurs ».

Tout comme la « tendinite calcifiante de l’épaule » (se reporter à la section correspondante pour plus de précisions) peut s’accompagner d’une douleur à l’épaule, le syndrome douloureux sous-acromial de l’épaule peut s’accompagner d’une tendinite calcifiante de l’épaule. Il existe parfois une confusion entre la tendinopathie de la coiffe des rotateurs et la bursite de l’épaule, mais les deux termes désignent une inflammation d’une zone particulière de l’articulation de l’épaule (espace sous-acromial) à l’origine d’un ensemble commun de symptômes regroupés sous la dénomination anglo-saxonne de « shoulder impingement syndrome » (SIS). Le terme « shoulder impingement syndrome » (SIS) est descriptif et se rapporte au pincement des tendons et de la bourse séreuse de la coiffe des rotateurs entre les os (dans l’espace sous-acromial). Dans les cas les plus aigus, le SIS associe une inflammation des tendons de la coiffe des rotateurs (tendinite) et une inflammation de la bourse séreuse à proximité de ces tendons (bursite). Dans de nombreux cas de SIS, l’espace sous-acromial est réduit en raison de la forme des os différente de celle observée chez des témoins sains.  

La pathologie est souvent le résultat d’une lésion initiale qui déclenche le processus inflammatoire. Ce dernier peut entraîner un épaississement des tendons ou de la bourse séreuse, l’accroissement de leur volume provoquant un pincement de ces structures anatomiques intensifiant, de fait, l’inflammation

Par conséquent, le problème s’exacerbe de lui-même, avec la mise en place d’un cercle vicieux d’inflammation, d’épaississement des tendons et de la bourse séreuse, de pincement de ces structures anatomiques, qui débouche à son tour sur une intensification de l’inflammation, et ainsi de suite.

Le diagnostic s’appuie sur les manifestations cliniques de la pathologie. Le recours à l’imagerie diagnostique doit être envisagé pour exclure d’autres étiologies des douleurs à l’épaule (y compris la tendinite calcifiante de l’épaule) ou pour confirmer la suspicion de SIS en cas de doute.

Le SIS est la forme la plus courante de douleur à l’épaule et des gestes répétitifs au niveau ou au-dessus de l’épaule pendant l’activité professionnelle ou la pratique d’un sport (y compris la natation, le lancer, le tennis, l’haltérophilie, le golf, le volley-ball et la gymnastique) représentent le principal facteur de risque du SIS. La prédisposition au SIS augmente avec l’âge.

En matière de traitement, on distingue trois stades d’évolution différents du SIS :  

  • Stade 1 (inflammation aigüe, œdème et hémorragie de la coiffe des rotateurs) : approche thérapeutique conservatrice comprenant du repos, l’application de glace, des séances de kinésithérapie et la prescription d’anti-inflammatoires non stéroïdiens ;
  • Stade 2 (dans la continuité du stade 1, le tendon de la coiffe des rotateurs évolue vers une fibrose et une tendinite) : approche thérapeutique conservatrice, thérapie par ondes de choc radiales (TOCR) ou chirurgie en cas d’échec de l’approche conservatrice et de la TOCR ;
  • Stade 3 (rupture mécanique du tendon de la coiffe des rotateurs et/ou altération de la voûte acromio-coracoïdienne avec une ostéophytose de l’acromion antérieur) : chirurgie.

PROTOCOLE DU TRAITEMENT

1. PALPATION
Localiser la zone douloureuse par palpation et rétroaction biologique.

2. MARQUAGE
Marquer la zone à traiter.

3. APPLICATION DU GEL
Appliquer le gel de couplage pour transmettre les ondes de choc au tissu.

4. APPLICATION DES ONDES DE CHOC
Libérer des ondes de choc radiales ou focalisées dans la zone à traiter tout en maintenant fermement en place l’applicateur sur la peau.

RÉGLAGES RECOMMANDÉS

Swiss
DolorClast }

  Treatment
Nombre de séances 3 à 5
Intervalle entre deux séances 1 semaine
Pression d’air Evo Blue® 2 à 4 bars
Pression d’air Power+ 1,5 à 3 bars
Impulsions 2 000 sur la zone à traiter
Fréquence 8 à 12 Hz
Applicator 15 mm
Pression cutané Forte

PREUVE CLINIQUE

Magosch P, Lichtenberg S, Habermeyer P
Radiale Stosswellentherapie der Tendinosis calcarea der Rotatorenmanschette – Eine prospektive Studie.Z Orthop Ihre Grenzgeb 2003;  141 : 629-636

Gremion G, Augros R, Gobelet C, et al.
Efficacité de la thérapie par ondes de choc extra corporelles dans les tendinites calcifiantes de l’épaule 2000
 

RISQUES

Risques liés à l’utilisation du Swiss DolorClast® dans le cadre de la thérapie par ondes de choc radiales

Si les protocoles associés à la thérapie par ondes de choc radiales sont respectés, l’utilisation des appareils de la gamme Swiss DolorClast® ne comporte que des risques minimes.
Les effets indésirables non sévères liés à l’utilisation de ce type d’appareil sont :

  • Douleur et inconfort pendant et après le traitement (anesthésie non indispensable)
  • Rougeurs de la peau
  • Pétéchies
  • Gonflement et engourdissement au niveau de la zone traitée

Ces effets indésirables non sévères liés à l’utilisation des appareils de la gamme Swiss DolorClast® disparaissent généralement dans les 36 heures suivant le traitement.

Parallèlement, dans le cadre d’un traitement par ondes de choc radiales, les contre-indications suivantes doivent être prises en compte :

  • Application sur le parenchyme pulmonaire et le tractus digestif
  • Application sur des tendons en phase de pré-rupture
  • Traitement des femmes enceintes
  • Traitement des patients âgés de moins de 18 ans (excepté pour le traitement de la maladie d’Osgood-Schlatter ou de troubles fonctionnels musculaires chez les enfants atteints de spasticité)
  • Traitement des patients souffrants d’insuffisance coagulatoire (thrombose locale comprise)
  • Traitement des patients sous traitement anticoagulant
  • Application sur des tissus infectés par des tumeurs locales ou des infections bactériennes et/ou virales
  • Traitement des patients sous traitement à base de cortisone

TENEZ-VOUS INFORMÉ À PROPOS DU DOLORCLAST

Application
DolorClast }

Pour apprendre et améliorer ses connaissances
du traitement.

> Disponible sur Apple

> Disponible sur Android